Pourquoi l’expérience Copilot+ de Windows 11 est nulle

Deal Score0
Deal Score0

Microsoft Surface Laptop 7 13,8″ (Snapdragon X Elite)

Prix de lancement 1649 €

Fonctionnement du tableau de prix

Microsoft a décidé de booster son système d’exploitation à l’intelligence artificielle avec ses Copilot+ PC. Les Copilot+ PC, d’un point de vue matériel, embarquent un NPU d’une puissance de calcul de 40 TOPS minimum et une touche dédiée : Copilot.

Le NPU est une unité de traitement chargée d’effectuer les calculs nécessaires spécifiques à l’intelligence artificielle. Il est actuellement présent dans les processeurs Qualcomm Snapdragon X Elite/Plus, les processeurs AMD Ryzen 7040HS et 8040 ainsi que dans les processeurs Intel Core Ultra 5, 7, et 9.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Toutefois, Microsoft, en plaçant la barre à 40 TOPS, a exclu les processeurs Intel et AMD ne développant que 11 et 16 TOPS. Ceci rend de facto les PC IA d’Intel et d’AMD d’ores et déjà obsolètes. Il faudra attendre la sortie des Ryzen AI 300 le 15 juillet et les processeurs Intel Core Ultra 2 (Lunar Lake) en septembre pour dépasser la barre des 40 TOPS, et la mise à jour 24H2 de Windows 11 pour prétendre à l’appellation Copilot+ PC.

Cependant, l’expérience Copilot+ n’est pas aussi fluide que Microsoft le prétend à grand renfort de communication chez les différents revendeurs de PC Copilot+. Voici un état des lieux de ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Ce qui ne fonctionne pas :

Recall

La fonctionnalité phare des Copilot+ PC est Recall ou Rappel. Nous avons évoqué à de multiples reprises cette fonctionnalité qui prend une photo de votre espace de travail toutes les 5 secondes et permet de retrouver une information que vous auriez croisée, vue, lue et oubliée. Développée en dehors du cadre habituel des fonctionnalités de Windows, cette dernière ne dispose pas de la sécurité nécessaire pour un déploiement à grande échelle et est donc remise à plus tard.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Ce qui fonctionne sous conditions :

Copilot

La touche Copilot, qui a fait son apparition sur nos PC portables en mars 2024, permet en théorie d’appeler l’application Copilot, l’assistant de conversation animé par ChatGPT. Elle ne fonctionne pas par défaut. Lors d’un appui, elle ouvre simplement la recherche du menu démarrer comme si vous cliquiez sur la barre de recherche.

Pour ouvrir Copilot avec la touche Copilot, il faut télécharger l’application Copilot dans le Microsoft Store. À noter, l’activation de cette touche ouvre l’application mais ne la ferme pas. Certains fabricants comme HP permettent d’activer la commande vocale pour parler à Copilot lorsque vous maintenez la touche, ce que ne fait pas le Surface Laptop de Microsoft par exemple.



Touche Copilot avec l’application.


Touche Copilot sans l’application.

Microsoft avait également fait la démonstration d’interactions possibles entre Copilot et votre PC. En clair, il serait possible de modifier des paramètres en le demandant à Copilot, par exemple : “Active le mode Sombre“. Cette fonctionnalité ne marche tout simplement pas, Copilot nous rappelant qu’il lui est impossible de modifier les paramètres de notre PC.

Copilot semble d'accord avec notre constat.

Copilot semble d’accord avec notre constat.

© Les Numériques

AutoSR

Autre fonctionnalité qui intéresse cette fois les joueurs : AutoSR. Cette fonctionnalité de mise à l’échelle (upscaling) à la manière du DLSS chez Nvidia permettra d’afficher un jeu en Full HD (1080p), alors que la partie graphique va calculer l’image en HD (720p). Le NPU se charge du passage de la HD en Full HD. Il y a toutefois de nombreuses limitations, à commencer par le nombre de jeux pris en charge, et, il faut bien l’avouer, la qualité graphique n’est pas au rendez-vous malgré la hausse du nombre d’images par seconde. Les pilotes graphiques de Qualcomm étant régulièrement aux fraises, cela n’arrange rien. Pour finir, l’activation de la fonctionnalité est relativement pénible, cachée qu’elle est dans les tréfonds des paramètres Windows…

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

En l’état, la fonctionnalité semble plus avoir été développée pour compenser la faiblesse de la partie graphique intégrée des processeurs Qualcomm Snapdragon X que pour offrir une véritable unification des solutions de mises à l’échelle des différents fabricants (Intel XeSS, AMD FSR, Nvidia DLSS etc.).

Dans Control, l'AutoSR est bel et bien fonctionnel.

Dans Control, l’AutoSR est bel et bien fonctionnel.

© Les Numériques

Paint

Cocréateur ne semble pas fan de nos talents de dessinateur.

Cocréateur ne semble pas fan de nos talents de dessinateur.

© Les Numériques

Microsoft a également infusé Paint à l’intelligence artificielle. Le logiciel revenu d’entre les morts grâce à la firme de Seattle a depuis quelques mois eu droit à la fonction Créateur d’images. Cela permet de créer un visuel avec différents styles artistiques dans une définition relativement faible et avec un résultat plus ou moins convaincant. Cette fonctionnalité n’est cependant pas exclusive aux Copilot+ PC, c’est la fonctionnalité Cocréateur qui l’est. Elle permet de dessiner sur une page blanche un croquis et de donner des instructions pour que Cocréateur réalise un véritable dessin, à l’image de ce que propose Nvidia avec Canvas pour les paysages. Le résultat est loin d’être à la hauteur des espérances, comme vous pouvez le constater.

Cocréateur ne semble pas bien saisir les instructions.

Cocréateur ne semble pas bien saisir les instructions.

© Les Numériques

Photos

Il est également possible de retrouver de la génération d’images dans l’application Photos. Malgré les traductions approximatives des prompts d’exemple, la génération s’effectue sans accrocs et sur le NPU. Il faudra cependant se contenter d’une définition de 512 x 512 px, qui est dans l’absolu trop faible pour être imprimée par exemple.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

La génération d'images, quand elle fonctionne, ne dépasse pas les 512 x 512 pixels.

La génération d’images, quand elle fonctionne, ne dépasse pas les 512 x 512 pixels.

© Les Numériques

Génération de sous-titres traduits

Copilot+ propose également une option de sous-titres instantanés sur des vidéos. Cette fonctionnalité doit être activée dans l’accessibilité ou en faisant Windows+Ctrl+L. Un bandeau apparaît alors en haut de l’écran et est déplaçable à volonté.

Gros problème, le sous-titrage ne fonctionne que vers l’anglais à l’heure actuelle. Il est ainsi possible de traduire une vidéo du français vers l’anglais, mais pas l’inverse. Autre bémol, si vous passez le volume en muet, le sous-titrage ne fonctionne plus.



La génération cesse une fois le volume sur mute.


Génération de soustitres avec le volume activé.

Ce qui fonctionne :

Effets studio de Windows

Les Windows Studio Effects fonctionnent bien en sollicitant le NPU.

Les Windows Studio Effects fonctionnent bien en sollicitant le NPU.

© Les Numériques

Les Windows Studio Effects sont une option souvent mise en avant par Microsoft. Elle n’est pas propre aux Copilot+ PC, puisque les processeurs AMD Ryzen 7040 étaient les premiers à en bénéficier en juin 2023. Toutefois, de nouveaux effets font leur apparition avec Windows 24H2.

On retrouve donc la possibilité de recadrage automatique, le suivi des yeux et le floutage de l’arrière-plan. À cela s’ajoutent un mode suivi des yeux pour l’utilisation d’un téléprompteur, un flou mode portrait et des filtres créatifs. L’ensemble fonctionne plutôt bien et permet de délester le processeur lors de l’utilisation de ces fonctionnalités afin d’économiser de la batterie.

La montagne a accouché d’une souris

Dix jours après son annonce, l’expérience Copilot+ est particulièrement décevante. Nous avons contacté Microsoft à de nombreuses reprises, mais la société n’a pas souhaité nous répondre.

Ce qui ne veut pas dire que les Copilot+ PC en eux-mêmes ne sont pas dignes d’intérêt, puisqu’il s’agit là de deux choses différentes. Nous avons déjà testé le VivoBook S15 d’Asus et sommes actuellement en train d’évaluer les deux Surface de Microsoft. Le Lenovo Yoga Slim 7x et le Samsung Galaxy Book4 Edge devraient arriver au laboratoire des Numériques prochainement.

Espérons qu’avec le temps, Microsoft corrigera les lacunes constatées et améliorera l’expérience utilisateur afin que Copilot+ ne finisse pas avec la réputation de Windows RT.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

More Info

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Bonplans French
Logo