Samsung Galaxy Watch Ultra : cette montre connectée qui compte ringardiser l’Apple Watch Ultra

Deal Score0
Deal Score0

Apple Watch Ultra 2

Note Les Numériques

Note de la rédaction: 5 sur 5

Fonctionnement du tableau de prix

Elles étaient Pro, elles sont désormais Ultra : les montres connectées, comme les smartphones, ne sont pas avares en superlatifs. Rien n’arrête Samsung, qui reste loin derrière Apple en la matière. L’américain est, d’après les statistiques livrées par le cabinet Counterpoint, numéro un mondial des smartwatchs (21 % des unités livrées au premier trimestre 2024), devant Huawei (10 %) et donc Samsung, qui pointe à 9 %. Pour se distinguer de la concurrence, qui compte des fabricants de mobiles de plus en plus nombreux, le sud-coréen dégaine son arme ultime : une Watch plus perfectionnée que jamais, qui prend le nom de Galaxy Watch Ultra.

Samsung Galaxy Watch Ultra

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Tout pour le sport en extérieur

En termes de design, Samsung dévoile ce qu’il sait faire le mieux. On retrouve un cadran rond, mais intégré à un boîtier carré, ce qui lui confère une allure originale et bien différente de celle des autres Galaxy Watch. Le premium est au rendez-vous : le boîtier, de 47 mm, est conçu en titane de grade 4, l’écran est protégé par un verre saphir, et l’on retrouve à la fois une protection MIL-STD 810H de niveau militaire (contre les chocs, les poussières, les vibrations ou les changements brusques de température) et une certification IP68, bien connue dans l’univers des smartphones. Samsung promet un usage possible de -20 ° à +55°C, mais aussi de -500 à +9000 mètres d’altitude : vous l’aurez compris, cette Watch Ultra se veut résistante aux activités d’extérieur, en montagne comme en spéléologie, et bien sûr dans l’eau. La plongée n’est pas évoquée pour l’heure par Samsung, mais on note qu’elle est résistante à 10 ATM. Elle devrait être lisible en plein soleil, puisque le sud-coréen annonce une luminosité maximale de 3000 cd/m², à l’instar de la Watch Ultra 2 d’Apple, et une définition de 480 x 480 pixels.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Samsung Galaxy Watch Ultra

Très design et livrée avec un bracelet sportif, la Watch Ultra se destine aux amateurs d’activités intenses. Un bouton d’action — qui n’est pas sans rappeler une certaine montre griffée d’une pomme — apparaît au milieu de sa tranche droite, pour lancer rapidement une session sportive, sachant qu’une centaine de disciplines sont prises en charge. Il nous faudra bien entendu tester l’appareil en conditions réelles, mais Samsung n’est pas avare en promesses, lui qui mise largement sur l’intelligence artificielle pour peaufiner les métriques livrées par sa montre à l’utilisateur. Il est notamment question d’une analyse plus précise de la fréquence cardiaque en cours d’effort, des données récoltées pendant des séances de course à pied, ou encore de l’analyse du FTP en cyclisme.

De nouvelles données de santé

Ces données sont livrées par plusieurs éléments : d’abord, un nouveau processeur qui anime la montre, le W1000 de Samsung gravé en 3 nm, puis une ribambelle de capteurs. Réunis sous la bannière BioActive, ils incluent davantage de leds et proposent, pêle-mêle, l’analyse de la composition corporelle, de la VO2 Max, de la température, des mouvements pendant les phases de sommeil, et même de l’apnée du sommeil. Cette dernière fonction, toutefois, nécessite l’approbation des autorités sanitaires européennes, et ne sera pas disponible en France au lancement de la Watch Ultra ; on peut espérer qu’elle soit activée d’ici quelques mois, comme cela a été le cas de l’analyse ECG sur la Galaxy Watch Active 2, ajoutée à la montre 2021.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Samsung Galaxy Watch Ultra

Les capteurs au dos de la Galaxy Watch Ultra de Samsung.

© Les Numériques

Très complète, du moins sur le papier, et assez similaire à l’Apple Watch 2 en termes de fonctionnalités, la Watch Ultra est un modèle qui n’est pas destiné à plaire à tous, en témoigne son poids de 60,5 grammes (la Watch Ultra 2 d’Apple pèse 61 grammes) et son boîtier épais de 12,1 mm. Elle s’offre le luxe d’inclure une fonction de calcul d’index AGEs (glycation end products, soit produits de glycation avancée dans la langue de Molière) : cette option vise à analyser l’âge corporel du porteur de la montre et à lui fournir des recommandations pour améliorer son mode de vie ; l’objectif, on s’en doute, est orienté vers le bien-être et n’est pas dédié à la prévention de maladies.

Samsung Galaxy Watch Ultra

Une formule complète à moins de 700 €

Un dernier point est à retenir : le prix de cette Watch Ultra. Samsung ne la propose qu’en une seule mouture, dotée du Bluetooth 5.3, du wifi, d’un GPS double-bande et de la 4G. Il la facture 699 €, soit 200 € de moins que le modèle concurrent de la Pomme. Pour la concurrencer, il lui faudra, en marge de ses fonctionnalités, assurer une autonomie digne de ce nom. La firme annonce jusqu’à 100 heures d’usage, à l’aide d’une batterie de 590 mAh, ce qu’il nous faudra vérifier lors de nos essais.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

More Info

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Bonplans French
Logo