Le SUV Renault Captur s’offre un restylage et adopte Android Automotive

Score du Deal0
Score du Deal0

Renault Captur 2 phase 2 Esprit Alpine

© Renault/Laurent Villaron

Commercialisée depuis plus de quatre ans, la deuxième génération de Captur aura dû se montrer patiente avant d’être retouchée par Renault. Un an après la Clio, c’est donc au tour du Captur de passer par la case restylage. Mais l’attente aura valu la peine, car les modifications sont profondes. Il faut dire qu’il s’en est passé des choses chez Renault en quatre ans.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

L’évolution la plus visible est la face avant, comme souvent lors des restylages. Alors que le Captur de deuxième génération n’évoluait qu’en douceur par rapport à la première mouture, la phase 2 adopte les nouveaux codes stylistiques de Renault, initiés par Gilles Vidal. La face avant est donc proche de celle du dernier Scenic E-Tech et prend ses distances avec la Clio, restée entre l’ancien et le nouveau design de Renault.

Fini les rondeurs donc, en tout cas à l’avant, puisque le profil et la face arrière transpirent encore l’ère du design initié par Laurens van den Acker. Par ailleurs, la gamme du Captur est désormais coiffée par la finition pseudo-sportive Esprit Alpine, qui se distingue par des éléments esthétiques uniquement.

Arrière Renault Captur restylé Esprit Alpine

© Renault/Laurent Villaron

Android Automotive s’invite à bord

À l’intérieur, les évolutions sont plus nombreuses qu’il n’y paraît. L’écran central a grandi pour atteindre 10,4″ et adopte surtout l’interface OpenR Link, basée sur Android Automotive OS, dont ne profite pas la Clio. Le Captur accède donc aux services Google tels que Google Maps et Google Assistant, mais aussi à de nombreuses applications tierces accessibles via le Play Store. Cette dalle est complétée par un combiné d’instrumentation de 10,25″.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Intérieur Renault Captur 2024 Esprit Alpine

© Renault/Laurent Villaron

Pour le reste, les commandes physiques situées sous l’écran central ont été revues, tandis qu’une touche dédiée aux aides à la conduite est désormais placée à gauche du volant. Comme sur le Scenic E-Tech, elle permet de retrouver ses réglages d’aides à la conduite facilement, tout en se conformant à la nouvelle réglementation européenne GSR2, qui impose notamment que certaines aides s’activent à chaque démarrage.

Renault a aussi éliminé le cuir animal de l’habitacle du Captur, comme la marque le fera pour tous ses modèles d’ici à 2025. Enfin, les quatre prises USB-A de l’habitacle laissent place à des ports USB-C.

La bien pratique banquette arrière coulissante subsiste, permettant de dégager jusqu’à 536 l de volume de coffre pour les versions essence.

Coffre Renault Captur

© Renault/Laurent Villaron

Côté motorisations justement, le Captur reste fidèle à son offre déjà proposée, tout du moins en attendant les services du prochain 1.2 TCe. Il reconduit donc pour le moment ses moteurs essence 1.0 TCe de 90 ch, aussi décliné en version GPL de 100 ch, et 1.3 TCe micro-hybride de 140 ch. Ils sont associés à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, tandis que le 1.3 TCe micro-hybride de 160 ch est associé à la boîte robotisée EDC7 à double embrayage.

Enfin, la version E-Tech full hybrid (HEV) offre toujours 145 ch, transmis aux roues via son innovante boîte à crabots. Par ailleurs, une fonction de « conduite hybride prédictive » permet d’utiliser au mieux l’énergie de sa batterie de 1,2 kWh durant son parcours, en se basant sur les données de la cartographie. Fait étonnant, elle est proposée en option. En revanche, la version hybride rechargeable E-Tech plug-in (PHEV) n’officie toujours pas son retour dans la gamme.

Enfin, « afin d’offrir un plaisir de conduire accru et un comportement plus dynamique, les trains roulants et la calibration de la direction assistée ont été revus », précise la firme au losange. Il nous restera donc à vérifier tout cela au volant du Captur restylé, dont les commandes seront ouvertes ce mois-ci. À noter qu’un nouveau SUV fera bientôt son arrivée dans la gamme Renault, au printemps 2024. Baptisé Symbioz, il se positionnera entre le Captur et l’Austral.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Source link

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Bon plans French
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
Shopping cart